2017 l’année de l’explosion du Ecommerce ? Chiffres clés et explications

chiffre clé ecommerce

L’E-commerce connait un énorme boom en 2016, avec près de 72 milliards d’euros de chiffre d’affaires occasionné seulement par les consommateurs français sur Internet. En 2017, le bilan des ventes sur internet en France affiche des résultats positifs, notamment grâce à l’avènement des ventes sur mobile, augmentant énormément la fréquence d’achat chez les consommateurs. Le premier trimestre 2017 confirme l’explosion de l’e-commerce, selon la Fédération de l’e-commerce et de la vente à distance (Fevad). Un bilan qui connaît de nouveau une hausse vers le dernier trimestre 2017.

Vers une banalisation de la vente en ligne

En 2016, la vente en ligne connait une hausse de 14,6% par rapport à l’année précédente. Une hausse qui se matérialise notamment par un achat moyen d’environ 2 000 € sur 28 transactions en ligne. En janvier 2017, la Fevad annonce que ce chiffre a quasiment doublé. Un phénomène qui s’explique notamment par la hausse du nombre de site e-commerce (+12%), et des sites de Dropshipping très mis en avant actuellement par les pros du e-commerce ici. Mais aussi grâce à la multiplication de l’offre sur mobile qui affiche une progression de 30% en 2016. A cela s’ajoute les nouvelles approches marketing, signes de l’avancée de la concurrence sur le domaine. Désormais, la vente en ligne arbore également une forme plus humaine : livraison gratuite, possibilité d’échanges et/ou de retours, etc. Sans oublier le développement des plateformes de vendeurs tiers « marketplaces » qui couvrent environ 28% de l’activité des sites web français.

Une hausse de 2,5 milliards entre 2016 et 2017

Le commerce se développe désormais mieux sur la toile. En 2017, la Fevad annonce une somme record de 20 milliards d’euros, seulement pour les trois premiers mois de l’année. Soit une hausse de 14,2% en douze mois. Nous voici donc face à une progression constante de l’e-commerce sur les sept dernières années, selon la Fevad. Chez les Français, faire ses achats en ligne est désormais une habitude. Selon Médiamétrie, ils sont d’ailleurs à ce jour plus de 36 millions à effectuer leurs courses en ligne, soit environ 1 million de consommateurs de plus qu’en 2016.

Les petites dépenses font les affaires sur la toile

Depuis la naissance de l’e-commerce en 2010, le bilan affiche une croissance permanente de la vente en ligne. Les transactions en ligne ne cessent d’augmenter chaque année, passant quasiment de 72 millions d’euros à 209 millions d’euros sur un seul trimestre, en sept ans. A ce jour, la croissance trimestrielle moyenne annoncée par la Fevad stagne sur 23%. Une hausse qui s’explique essentiellement par la fréquence d’achats plutôt que par la valeur. En effet, sur Internet, les gros consommateurs se font plutôt rares. Par contre, la fidélité des petits consommateurs qui peuvent réaliser des achats moyens de 69 € en une journée, sur un site, augmente rapidement les transactions en ligne. La plupart des consommateurs en ligne préfèrent d’ailleurs acheter moins chers mais en grande quantité.

 

D’un autre côté, l’e-commerce est aussi alimenté par la vente sur mobile et les échanges entre particuliers. La Fevad annonce une hausse de 37% pour les ventes sur mobile.